Aimer son enfant intérieur, c’est s’aimer soi-même

Extrait du livre  » De la dépression au goût du bonheur » d’Hélène ROUBEIX

« C’est la petite fille ou le petit garçon que nous avons été autrefois, avec ses joies et ses peines, ses échecs et ses réussites. Cet enfant a peut être souffert de ne pas être suffisamment reconnu, respecté, aimé, protégé …
Il (elle) nous appelle aujourd’hui à lui apporter ce dont il a manqué dans le passé et à créer un lien fort avec lui.
Si nous ne l’entendons pas, nous lui faisons subir de nouveau le manque de soin, d’attention, la maltraitance, l’abandon, la violence qu’il a déjà connus. Si nous l’accueillons et le protégeons, nous guérissons ses blessures et il (elle) pourra devenir un enfant insouciant et heureux, développer son estime de soi, confiance en soi dans les autres et la vie. Aimer son enfant intérieur, c’est s’aimer soi-même. »

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *